jeudi 19 mars 2015

Mes adversaires prônent la haine alors que moi je prône l'amour

Mes adversaires qui appartiennent généralement à la secte des socialistes comme Manuel Valls n'arrêtent pas de crier à la haine du Front national et cette campagne de dénigrement d'un parti politique finit par porter ses fruits : des candidats FN se font agresser alors qu'ils ne sont pas plus racistes que les socialistes (si ce n'est moins). D'ailleurs, j'ai l'habitude de dire qu'il n'y a qu'une seule race : la race humaine et pour cette raison le racisme n'existe pas.

C'est bien François Hollande qui envoie nos troupes faire la guerre un peu partout dans le monde.
C'est bien le gouvernement de François Hollande qui ne veux pas expulser hors de France les musulmans qui veulent faire le Djihad.

Le pouvoir et l'argent ne m'intéressent pas, même si j'ai besoin d'un minimum d'argent pour vivre dans ce monde.

Je sais qu'on n'emporte rien dans la mort et tout ce que je veux à l'heure de ma mort, c'est avoir en moi de bons souvenirs de la vie que j'aurai mené.

N'étant pas content des principales religions qui existent aujourd'hui, j'ai créé la religion de l'amour que j'ai appelé "érologie" mais qu'on peut aussi appelé "humanisme".

Voici le blog qui parle de la religion de l'amour : http://erologie.blogspot.fr

Peace and Love !
Thierry CUMPS

samedi 7 mars 2015

La politique 2.0

La politique 2.0, c'est faire participer les électeurs à toutes les décisions importantes qui les concerne. Le Général de Gaulle utilisait pour cela les référendums. Aujourd'hui les référendums ne sont plus utilisés par nos dirigeants politiques alors que nos moyens de communication comme les sites internet, les blogs, les réseaux sociaux et les SMS permettent une communication instantanée entre les dirigeants et les administrés.

Si j'étais élu maire de ma ville, je communiquerai chaque mois le montant d'endettement de la ville avec le montant de nos recettes et nos dépenses et je demanderai votre accord pour chaque mesure importante et couteuse afin que vous choisissez en toute connaissance de cause et qu'ensemble on baisse nos impôts et que l'on favorise le développement de nos entreprises. Avec moi, pas de langue de bois, toute la vérité et des résultats visibles.

Si on ramène cette politique au niveau de la France, on devrait pouvoir supprimer les impôts sur le revenu ainsi que la redevance télévisuelle. En échange, on ne finance plus les associations, les entreprises, les guerres à l'étranger, les dons aux pays étrangers, les allocations aux étrangers, on supprime la CMU, on supprime l'hébergement gratuit pour les immigrés clandestins et on favorise nos entreprises françaises qui auront tout intérêt à se relocaliser en France. Le pouvoir d'achat des français pourra ainsi remonter afin d'atteindre celui de nos voisins suisses.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j'ai été chrétien pour faire plaisir à mes parents, puis bouddhiste par choix avant de devenir humaniste. Cela signifie que je place l'humain avant tout et que je ne suis sousmis à aucun Dieu, seul l'avenir de l'homme et son humanité m'intéresse. 
Avant, je disais parfois que je n'avais pas de religion, mais désormais, je dis que ma religion est celle de l'amour, l'amour de l'être humain. J'ai donc un grand respect de la vie, surtout celles des femmes et des enfants qui ne peuvent pas se défendre contre ceux qui leur veulent du mal.

Le gouvernement actuel de François Hollande ne protège plus les français. Certains ministres sont haineux et ne peuvent réprimer les insultes de leurs bouches. Comment les français peuvent-ils tolérer cela ?

Lorsque je me suis lancé dans les élections départementales de Seine-Saint-Denis, j'ai pensé que je pourrai subir des attaques personnelles de la droite comme de la gauche et j'y ai eu droit. 
Au lieu de m'attaquer sur mon programme électoral, ils préfèrent fouiller dans mon passé pour voir ce qu'on pourrait dire de mal de moi.

Mon passé, il est simple : je suis un patriote, engagé volontaire à l'armée de l'air à l'âge de 15 ans, j'aurai donné ma vie pour la France. J'aime les gens, tous les gens, sauf ceux qui veulent la destruction de notre monde.

Je ne parle pas la langue de bois et je ne veux pas mentir aux français. Je ne me suis pas engagé en politique pour faire comme les autres politiciens qui se servent de vous pour leurs ambitions personnelles. Je me suis engagé en politique pour vous dire la vérité et m'en remettre aux votes des électeurs.

Si je ne suis pas élu, je retournerai dans l'anonymat et peut-être aussi que je déménagerai en Asie car j'ai toujours eu un faible pour ce continent.

Je ne cherche pas à être riche, je me sens mieux avec les pauvres même si j'avoue qu'avec l'âge je ne pourrai plus dormir par terre comme je le faisais parfois quand j'étais jeune. Mon corps a vieilli et j'ai besoin de confort, je ne refuse donc jamais de dormir dans un hôtel et je ne me vois plus dormir à la belle étoile ou dans une pièce remplit de cafards.

Mais assez parlé de moi. Le concept de cet article est de vous dire qu'une autre politique est possible, je l'ai appelé la politique 2.0 comme il y a eu un internet et un internet 2.0

Si vous aussi, vous voulez rejoindre ce mouvement où l'on parle sans détour, sans langue de bois, avec toute l’honnêteté et la franchise dont on est capable, alors n'hésitez pas à me le faire savoir.

Thierry Cumps

vendredi 6 mars 2015

Pour un meilleur accueil envers tous les candidats aux élections départementales

Ce n'est pas en tant que candidat à ces élections que je vous parle mais en tant qu'être humain, en tant que français respectueux de mes droits et de mes devoirs de citoyen.

J'ai déjà rencontré la plupart de mes adversaires politiques pour ces élections départementales et vous devez savoir que nos rapports sont cordiaux et même amicaux parfois.

Ce n'est pas parce que nous n'avons pas les mêmes idées politiques que nous devons nous battre.

Nous faisons passer nos idées par nos blogs et nos documents ainsi qu'au contact avec les gens.

Or, j'ai appris que des candidats de différents partis politiques avaient été bousculés ou plus lors de tractage ou collage d'affiches.
Ceci n'est pas bon pour la démocratie.

Je vous demande de respecter TOUS les candidats qui ont eu le courage de se présenter à ces élections et ce quelle que soit leur couleur politique.

Je conçois que certaines personnes ne pensent pas comme moi, qu'elles n'aient pas les mêmes idées que moi, voir qu'elles ne me comprennent pas du tout, et même si je pense qu'elles ont tort, la violence à leur encontre n'est pas la meilleure solution.

Je n'ai aucun problème avec les autres candidats. Vous devez comprendre que nous ne sommes pas dans une manifestation mais dans des élections et que cela mérite du respect envers tous ceux qui se présentent.

Quand ces élections seront finies, il y aura des vainqueurs et des vaincus, mais tout cela se sera passé dans les règles démocratiques républicaines.
Si je suis élu, tant mieux. Si je ne suis pas élu, tant pis. C'est ça la démocratie, c'est le peuple qui décide. Et aucune violence physique ne doit interférer avec ces élections.

Au nom de tous les candidats qui se présentent à ces élections, merci de m'avoir lu.
Bonnes élections et bon courage à tous les candidats sans exception !
Thierry CUMPS

jeudi 5 mars 2015

Je ne m'abaisserais pas au niveau des politiciens de l'UMPS !

Il est clair que le Front National est en train de rallier le peuple français et face à l'impuissance des partis de droite comme de gauche devant le FN, les médias politiquement à droite et à gauche vont s'unir pour attaquer le Front National, quitte à raconter n'importe quoi sans aucune décence journalistique.

Tout cela ne fait pas honneur à notre classe politique et les français méritent mieux que des insultes, des ragots et autres manœuvres pour jeter le discrédit sur leurs adversaires politiques.

Si les ténors politiques de droite et de gauche n'ont rien d'autre à dire, qu'ils se taisent !

Pour ma part, une seule chose compte pour moi, la défense des intérêts de mes concitoyens.

Je ne me suis pas inscrit au FN pour faire de la politique politicienne comme l'UMPS.
Les insultes, je les laisse à nos politiciens de droite comme de gauche.

Si le PS, l'UMP ou l'UDI veulent débattre de la politique, d'accord.
Si c'est pour se balancer des vacheries, qu'ils ne comptent pas sur moi !

Au lieu de s'en prendre aux candidats du FN, pourquoi l'UMPS ne s'en prendrait pas plutôt à notre programme ?

Vous trouverez mon programme politique ici ! 

Mon destin politique est entre les mains des français et surtout entre les mains des électeurs de Seine-Saint-Denis. Je ne suis pas un politicien comme les autres, je suis quelqu'un du peuple qui ne veut que la vérité et le bien de mes concitoyens.

Thierry CUMPS
Candidat FN/RBM

mercredi 4 mars 2015

Je suis ni islamophobe, ni islamiste, je suis islamologue

Être islamophobe, c'est prendre le risque d'être dénoncé par la bienpensance gauchiste, trainé devant les tribunaux par les autorités françaises, puis exécuté par les islamistes.
Avant d'être exécutés, les dessinateurs de Charlie-Hebdo avaient été persécuté par l’Élysée, puis livrés aux terroristes.
Tout commence en octobre 2013, avec une enquête de Charlie Hebdo révélant les méthodes de Faouzi Lamdaoui, conseiller de François Hollande à l’Élysée (qui a dû démissionner en décembre 2014), suspecté, à l’époque, de profiter d’une protection policière abusive, et accusé d’avoir demandé aux policiers de lui livrer des pains au chocolat un matin. Pour avoir attaqué le “conseiller diversité” du président, Charlie Hebdo est, à l’époque, traîné dans la boue par certains médias algériens, et devient coupable de faire « de l’islamophobie sa marque de fabrique et de la maghrebophobie son fonds de commerce ».
Lire la suite ici !

Les suffixes français -phobie, -phobique, -phobe (du grec : φόβος/φοβία ) sont utilisés en tant qu'usage technique dans la psychiatrie pour construire des mots décrivant des peurs irrationnelles comme étant des troubles psychiatriques (ex. Agoraphobie), dans la chimie décrivant des aversions chimiques (ex. hydrophobe), en biologie décrivant des organismes désapprouvant certaines conditions (ex. acidophobie), et en médecine décrivant l'intensité d'un stimulus, habituellement sensible (ex. photophobie). Source Wikipedia.

islam

Les dessinateurs de Charlie-Hebdo coupables d'islamophobie

Curieux de nature, j'ai acheté et lu le coran.
Malgré des passages très durs (versets incitant au meurtre par exemple), je n'ai pas peur de l'islam.
Je répète : je n'ai pas une peur irrationnelle de l'islam. Mais je n'irai pas dans un pays islamiste (à moins que je devienne musulman).
J'ai des amis musulmans dont certains ont essayé de me convertir mais pour le moment ils n'ont toujours pas réussi à me convaincre de devenir musulman.

Je ne suis pas non plus islamiste
Relatif à l'islamisme (la doctrine selon laquelle une société doit être organisée selon la loi coranique et les préceptes de l'Islam). Source Wiktionnaire.

Je suis islamologue
J'ai étudié l'Islam, la vie de son prophète et je continue à m'intéresser à l'Islam (ainsi qu'à d'autres religions). Je suis donc devenu en quelque sorte un spécialiste de l'Islam.

Définitions autour de l'Islam :
Islamiste : en rapport avec l'Islam
Islamophobe : qui a peur de l'Islam
Islamologue : qui étudie l'Islam

Un attentat islamiste est un attentat commis par un musulman au nom d'Allah.
Un islamophobe est une personne qui a peur de l'Islam (quelles que soient ses raisons).
Un islamologue est une personne qui étudie l'Islam, notamment à travers le coran, la vie du prophète Mohamed et aussi à travers les évènements qui se passent dans le monde au nom de l'Islam. Nul besoin d'être un musulman pour étudier l'Islam.

Depuis 2015 je me considère comme un islamologue, mais l'Islam n'est pas la seule religion que j'étudie.

Un cheikh explique « Le terrorisme est recommandé par la charia »


Wafa Sultan - Le Problème c'est l'islam


Un ayatollah irakien : « Oui, l'islam s'est propagé par l'épée, et alors ? »


Les attentats en France

On m'a déjà demandé si j'avais des problèmes avec l'islam et hormis le fait que je suis contre la pédophilie et l'esclavage (autorisés dans le coran et dans certains pays musulmans) et que je considère la femme comme l'égale à l'homme (ce qui n'est pas le cas dans l'islam et dans tous les pays musulmans), je vois l'islam plus comme un problème de sécurité dans les pays qui ne sont pas encore musulmans. Ceci étant, c'est mon métier de protéger les gens et de les mettre en garde contre les risques et depuis l'arrivé de nombreux musulmans en Europe, le risque est devenu réel.
Comme l'a dit Manuel Valls, nous devons désormais vivre avec ce risque. N'importe quel musulman peut commettre un jour un attentat, nous ne pouvons pas le prévoir, nous devons juste être vigilent.

le coran est la source du terrorisme

Le Liban était la France du Moyen-Orient.
La France de demain ressemblera au Liban d'aujourd'hui (ou pire).
Au Liban, les chrétiens ont été massacré par les musulmans alors que ceux-ci avaient été accueillis à bras ouverts et seuls les israéliens ont fait quelque chose pour sauver les chrétiens libanais qui pouvaient encore être sauvé.


Brigitte Gabriel : " Nous avons demandé l'aide des israéliens, nous partagions les mêmes valeurs ! "


Il y a un déni total au sujet de l'islam. Les faits sont là et pourtant ils ferment les yeux.


Discussion entre Frère Rachid (un chrétien ancien musulman et fils d'imam) et un intégriste musulman vivant en Suède